Une vie

Paul Arrivets, une vie faite de touches et de traits, à l’image de son œuvre composée d’innombrables tableaux, laissés comme autant de témoignages de ses amours, de ses passions, de sa vision du monde…   Des yeux qui scrutent, perçoivent, analysent et retiennent une idée, une fragrance, un sentiment, une atmosphère, un regard, une conversation glanée au fil de promenades ou de voyages curieux et fascinés.

Une main qui traduit et jette sur la toile ou le papier toutes ces sensations accumulées de façon douce ou violente, sombre ou lumineuse… Toujours authentique, elle interprète plutôt qu’elle ne représente, au rythme de l’humeur ou de la sensation. Une main qui détruit aussi lorsque le résultat n’est pas ce que l’on espère, de façon impérieuse et irrémédiable.

Peindre pour soi, pas pour l’esbroufe, pas pour la gloire, pas pour en vivre, permet d’apprendre et de maîtriser les techniques au fil du temps, de choisir plutôt que de plaire, de pouvoir changer à son gré ses rapports à la matière, à la texture, à la forme et à la couleur.

Peindre pour soi, c’est peindre sa vie et la vie de Paul Arrivets est faite, comme toutes les autres, de bonheur et de drames.

Il connaîtra les deux grandes guerres du XXème siècle, la première comme adolescent et la seconde loin de sa famille, probablement torturé par l’angoisse de ne jamais revoir sa femme et ses enfants tandis que le conflit détruisait la nature de son pays et les gens qu’il aimait. Peut-être est-ce dans les paysages brumeux et enchanteurs de l’Indochine qu’il retrouva un peu de paix car ce fut là que son goût pour la peinture prit vie et qu’il nous offrit ses premières œuvres.

De retour, il ne fit que chercher à recréer les sensations oubliées, d’avant son exil. Une frénésie de couleurs, de mouvements, d’esquisses impatientes qui se rappellent à lui à chaque instant, à chaque ballade, à chaque rencontre…

Il nous a laissé une œuvre fluide, variée, étrangère aux courants de son temps, une oeuvre empreinte de ses amours, de ses passions, de sa vision et de sa vie. On y entre facilement et on en sort différent, sans trop savoir pourquoi, comme dans toute chose simple et poétique.

Close Bitnami banner
Bitnami